2015-05-18 15

 

« Jésus est Ressuscité. »

 

Durant mes vacances en Europe en 2013, je me suis rendu dans un bon nombre de Cathédrales centenaires. Venant de Nouvelle-Zélande où notre histoire remonte seulement à trois ou quatre cents ans, je me suis inspiré par leur savoir-faire architectural, leurs beaux vitraux et leurs grands tableaux qui ont été peints pour aider ceux qui étaient analphabètes à embrasser l'Évangile.

Lors de la visite d'une des Cathédrales, je regardais une jeune femme dans un fauteuil roulant entrer dans l'Église, son ami ou un soignant l’a placée soigneusement sous l'image magnifiquement sculpté de Jésus sur la croix. Alors que cette jeune femme handicapée faisait face à son bien-aimé Sauveur, je regardais son visage s’illuminé dans une glorieuse adoration pour lui, et je ressentais vraiment qu'elle ne  voyait plus  son propre handicap quand elle regardait Son corps brisé.

J’étais attristée de voir  son état de captivité dû à son handicap et je me demandais si elle savait que Jésus n’était pas là-haut sur la croix, qu'il était  ressuscité, Il était vivant et que par Son Esprit et en son nom, il pouvait la guérir.

"Je pouvais l’entendre dire, je suis ressuscité ma fille merveilleuse, ces murs qui t’entourent sont magnifiques et ils sont faits en  mon honneur, mais c'est juste un endroit où l'on se rassemble en mon nom, je suis ressuscité et je suis vivant».

Matthieu 28: 6  « il n’est point ici; il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché. Et allez promptement dire à ses disciples qu'il est ressuscité d'entre les morts. » Le Seigneur les précéda comme il le fait pour nous, ressuscité et vivant dans la puissance de la résurrection de l'Esprit Saint.

Ma question est la suivante : Notre Église est-elle devenu  un lieu de refuge, à la place de Jésus notre refuge?

Je crois que beaucoup de religions à travers l'histoire ont construit ce que j’appelle des architectures spirituelles, ces ornements ajoutés des règles spirituelles qui ont semé la confusion dans le corps du Christ, et l’a séparé de la simplicité de  l’Evangile de la grâce. En fait, ces architectures de la religion ont restreint ce que Jésus a réellement besoin d'être ressuscité en nous et avec nous, qui est la puissance et la personne de Dieu, le Saint-Esprit.

Matthieu 24: 1-2, Jésus s’en alla au sortir du temple,  ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. (Ils étaient aussi magnifiques) "Voyez-vous toutes ces choses? «Je vous dis la vérité, il ne restera pas ici  pierre sur pierre qui ne soit renversée.

Bien sûr, Jésus proclamait à ses disciples un nouvel ordre du Dieu de l’alliance, qui allait remplacer la loi de l'Ancienne l'alliance, mais Jésus a également révélé que les gens se reposaient sur la grande beauté architecturale et la richesse du Temple, ce qui créa de faux espoir.

Là où il y a un refuge, il y a le repos, un repos et la connaissance que l'on est à l'abri de la poursuite d'un ennemi. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse est devenue un pays de refuge, et dans les guerres spirituelles invisibles au-dessus de nous, les pouvoirs et les principautés invisibles de l'ennemi, c’est Jésus qui devient notre lieu de refuge. Je peux imaginer des myriades d'anges puissants protégeant tous ceux qui entrent dans Son lieu de refuge.

Quand l'Église a pris naissance au moment de la mort et de la résurrection du Christ, naquit d’un tombeau emprunté, un morceau de lin mortuaire et il n'y avait aucune grandeur architecturale à ce sujet. Il y avait juste des marques laissées par quelques tailleurs de pierre dans la tombe, et également  ainsi que  notre Roi et Sauveur d’amour est né, dans une étable empruntée.

Romains 8: 1-4, il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, En effet la loi de l’Esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi parce que la chair la rendait sans force. Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à  celle du péché. Et cela, afin que la justice de la loi soit accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit.

Il y a  un merveilleux enseignement sur les anciennes cités de refuge qui révèlent Jésus-Christ aujourd'hui notre cité de refuge par Myriam Voisin http://mapassionlabible.canalblog.com/